Les tribus d’un autre temps

Les tribus d’un autre temps - ethiopie, featured, destinations, afrique

Les tribus d’un autre temps

Qui aurait pensé, qu’en 2017, il y aurait encore des tribus vivant comme il y a des centaines d’années. Longtemps isolées de tous, les tribus vivant dans la vallée de l’Omo en Éthiopie ont su conserver leur identité, leur mode de vie et leurs traditions. Il est grand temps d’aller les visiter car la modernisation approche à grands pas pour ces gens du passé.

Les Mursis

Les Mursis, reconnus pour leurs grandes assiettes accrochées à leurs lèvres inférieures sont probablement les plus spectaculaires pour les amateurs de photographie.  De plus, plusieurs femmes ont des scarifications sur le corps pour paraître plus jolies. Cette tribu survit encore grâce à leurs animaux qu’ils élèvent dans leurs petits villages. D’ailleurs, la plupart des tribus de la vallée de l’Omo pratiquent le pastoralisme, l’élevage extensif pratiqué sur des pâturages et des parcours, ce qui les rend semi-nomades.

 

Les Hamars et les Banas

Les Hamars et les Banas sont de leurs côtés très aimables et à la fois spectaculaires dû à la chevelure des femmes composée de beurre et de boue. Avec de la chance, on peut assister à la cérémonie du « bull jumping », un rituel de passage à l’âge adulte pour les garçons qui consiste à une grande célébration avec des chants, danses,, des femmes qui se font fouetter jusqu’au sang, alcool traditionnel et qui se termine avec le jeune homme qui doit marcher nu sur le dos d’une rangée de taureaux. Il est à noter que cette cérémonie n’est pas faite pour les touristes et que seul le hasard et la chance nous permettent d’y assister. Nous étions donc les deux seuls touristes pour vivre ce moment intense qui s’étalait sur 2 jours.

 

La tribu de Dassenech

Une autre tribu intrigante est celle des Dassenech, à l’extrémité sud-ouest du pays. Cette tribu est la seule qui utilise de la tôle pour la fabrication de leur hutte. Moins visitée que les autres tribus, les échanges sont encore plus naturels et les enfants, comme les adultes, sont impressionnés de voir des touristes. Malheureusement, cette tribu pratique encore la circoncision systématique des garçons et l’excision des filles vers l’âge de 11-12 ans et en font même une grande cérémonie.

 

 

Plusieurs autres villages et tribus peuvent être visités selon le temps et le budget que vous avez. On recommande fortement de voler de Addis Ababa vers Arba Minch et de vous prendre un chauffeur guide privé à partir de cette ville. Voici deux recommandations testées et approuvées pour vous faire vivre l’expérience la plus authentique possible: Solomon Bekele (solbekele16@gmail.com) ou Kebe Moke de Ethiopian individual tours.

(Visited 159 times, 1 visits today)
Aucun commentaire

Laisser un commentaire