Road trip à Madagascar (Partie 2)

Road trip à Madagascar (Partie 2) - rode-trip, madagascar, featured, destinations, afrique, a-faire

Road trip à Madagascar (Partie 2)

Tel que mentionné lors de notre dernier article sur Madagascar, le classique est de se louer une voiture avec un chauffeur guide pour partir explorer le pays. Un parcours tout aussi joli que celui de la route nationale 7, mais complètement différent, est celui de la RN34. Voici ce qu’on peut découvrir en se dirigeant vers l’ouest.

Les trois premiers jours ont pour objectif de se rendre à Morandava, une petite ville côtière située au bout de la route. Lors de ce long périple, on a la chance de voir plusieurs marchés à ciel ouvert directement sur le côté de la route et parfois même sur celle-ci. Il est important d’être attentif pour pouvoir capter tout ce qui se passe sur le chemin car l’intérêt de ce déplacement est sans contredit tous les petits détails de la vie locale. Marchands de fruits, charrettes de bœufs, taxis-brousse, vendeurs itinérants de toutes sortes de babioles, etc. On peut même observer des chercheurs d’or à certains endroits.

Notez qu’il est aussi possible de prendre un vol direct vers Morandava à partir d’Antananarivo.

Après avoir profité un peu de l’air salin de Morandava, on continue le voyage vers le nord-est pendant 45 minutes pour découvrir un endroit magnifique, soit l’allée des baobabs. Une route de terre dorée surplombée par des baobabs géants de chaque côté offre une chance unique de prendre un moment de répit et contempler ce site enchanteur. En prime, un village traditionnel est situé tout juste en dessous de ces grands arbres, il est donc très intéressant de pouvoir faire partie de la vie quotidienne de ces malgaches. Aussi, il ne faut pas être surpris si un groupe d’enfants curieux vient à notre rencontre.

Après avoir pris plusieurs photos de baobabs, la vraie aventure commence. Un bon sept heures de route hors-piste très chaotique et deux traversiers rudimentaires nous amènent à notre destination finale. Lorsque l’on met enfin les pieds au Tsingy de Bemahara, on comprend rapidement que tout ce déplacement en valait le coup. Ce grand parc national classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est une forêt de pics de calcaires ressemblant à des stalagmites géantes. C’est le seul endroit au monde où l’on peut observer ce phénomène. Plusieurs parcours de randonnée pédestre permettent d’apprécier ce grand labyrinthe en trois dimensions. Un guide doit nous accompagner pour éviter que l’on se perde à travers les grottes, les falaises, les crevasses et la forêt. Celui-ci est aussi d’une grande utilité pour repérer les nombreux animaux que l’on peut trouver dans le parc, dont onze sortes de lémuriens. On peut aussi visiter le petit Tsingy qui est moins grand, mais qui abrite différents animaux. Après cette journée magique, il ne reste plus qu’à refaire le chemin à sens inverse.

Si vous avez le temps, vous pouvez ajouter à votre itinéraire la réserve de Kirindy, qui se situe entre Morandava et les Tsingy.

(Visited 512 times, 1 visits today)
Aucun commentaire

Laisser un commentaire