Mon pays dans ma langue

Corridor au Canada - Le Canada dans ma langue - Amérique du Nord, Canada

Mon pays dans ma langue

Famille

Oui, c’est possible de voyager dans la langue de Molière à travers le Canada. Ne l’oublions pas, plus d’un million de Canadiens qui vivent hors-Québec parlent français. Cette question m’interpelle puisque ma mère a fait partie de ce nombre. Née de parents acadiens, Joseph Thadée Hébert et Yvonne Rose Marie Leblanc, elle a vécu ses premières années à Campbelton, au Nouveau-Brunswick.

Pour la petite histoire, mon grand-père Joseph a gradué de la prestigieuse Université Harvard en 1919 avec un baccalauréat en droit. On dit que c’est le premier Acadien à avoir réussi un tel exploit. Pas besoin de dire que c’est une énorme fierté dans notre famille!

Beaucoup de souvenirs d’enfance sont liés à la mer et aux magnifiques paysages des Maritimes. Les cousins, les guimauves, les feux de camp et les tentes installées sur la plage. Des étés qui ne finissaient pas!

Grand-père à Harvard - Famille - Le Canada dans ma langue - Amérique du Nord, Canada

Grand-père à Harvard

Le Canada est un pays si riche qu’il est difficile de le résumer dans un article. Voici quelques coups de coeur d’Est en Ouest, le tout propulsé par Corridor Canada qui met en valeur les différentes communautés francophones du pays. J’y reviendrai!

Terre-Neuve

L’impression d’être en Irlande ou en Scandinavie. Des gens hyper-accueillants et des façades de maisons multicolores. Et à l’extérieur de la capitale Saint-John, des paysages à couper le souffle. La nature sauvage à son meilleur.

Nouvelle-Écosse

Mes musts dans cette province des Maritimes: le village côtier de Lunenburg, Peggy’s Cove, et bien sûr, Halifax.

Nouveau-Brunswick

Outre les villages acadiens et la chaleur des gens, il faut aller faire un tour du côté du parc provincial de Hopewell Rocks.

Ontario

Deux villes que j’adore se trouvent dans la province la plus populeuse du pays: Ottawa et Toronto. Dans ces deux cités, je suis toujours étonné par le nombre de francophones que j’y croise. Des villes dynamiques, branchées, qui offrent tellement aux voyageurs. Autre raison pour laquelle j’adore ces deux villes, on y retrouve d’excellents cafés et torréfacteurs locaux. Des idées pour Ottawa ici. Et pour Toronto ici et ici. Et pour de bons cafés dans la ville-reine, c’est par ici!

Colombie-Britannique

Le Pacific Northwest m’a toujours impressionné. Des couchers de soleil spectaculaires, la mer à perte de vue, et une ville, Vancouver, en pleine ébullition.

Bref, ce ne sont pas les choix qui manquent dans notre immense pays. J’ai toujours trouvé important d’encourager l’économie locale, et le tourisme ne fait pas exception. Belle initiative donc que ce Corridor Canada qui met en valeur toutes ces communautés du pays partageant l’amour de notre langue. C’est lorsque l’on se promène en dehors du Québec qu’on se rend compte à quel point le français est encore présent. Le site est convivial et offre des angles différents pour découvrir le pays (gastronomie, agrotourisme, exploration urbaine, etc) en plus d’offrir une classification nationale des services en français. Il est utile pour tous les Canadiens, avec une version anglaise du site, en plus des touristes étrangers qui s’intéressent au fait français dans notre grand pays.

Alors, qu’attendez-vous pour redécouvrir notre Canada à travers son corridor francophone?

Ce projet est piloté par le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada). Son but est de favoriser le développement économique des communautés francophones et acadienne du Canada.

PHOTOS ET TEXTES: Jean-Michel Dufaux

 

 

(Visited 90 times, 1 visits today)
Aucun commentaire

Laisser un commentaire